Les Grues cendrées

Les Grues cendrées

Les Grues cendrées

Les impressionnants rassemblements de grues cendrées !

L'espèce

La Grue cendrée est fascinante : c'est un oiseau mythique présent dans les légendes, contes et croyances du monde entier.

Sa description

D’un port noble et gracieux, cet oiseau de très grande taille est d’un plumage gris ardoise. Du haut de ses 1,30 m et avec ses 2,40 m d'envergure, elle est le plus grand oiseau migrateur d'Europe. Les longues plumes noires des ailes repliées retombent sur la queue en formant un panache. Le sommet du crâne présente une petite zone de peau nue plus ou moins rouge.

Les Grues cendrées nichent dans le nord de l’Europe. À l’automne, elles se regroupent et partent pour un grand voyage allant des pays scandinaves et de l’Allemagne du Nord à la péninsule ibérique. Parce qu’idéalement situé sur le principal couloir de migration et dernier grand site avant le franchissement des Pyrénées, la Réserve naturelle d'Arjuzanx accueille de très nombreuses Grues cendrées en halte migratoire et en hivernage.

 

L'histoire de sa présence

Lorsque le département était constitué de grandes landes humides, des écrits et des témoignages des anciens bergers de la Grande Lande confirment que la Grue cendrée nichait ici. Ils rapportent que les Grues nichaient au sol, dans les lagunes, au milieu de la végétation des marais,

Dès lors que l'assèchement des marais et les plantations des pins ordonnés par Napoléon III ont commencé vers 1870, les milieux favorables à la nidification des grues ont disparu. Le dernier site de nidification connu en France date de cette époque et est localisé dans le marais de May de Brout à Sabres.

Dès les années 50, avec l'intensification de la maïsiculture, de petits groupes en halte migratoire sont observés ponctuellement.

Au début des années 80, avec l'émergence de nouveaux milieux humides apparus sur le site minier d'Arjuzanx, on assiste au retour des Grues sur le site. D’abord, quelques dizaines d’individus viennent y dormir, puis, petit à petit, au fur et à mesure de l'arrêt de l'exploitation minière, du développement de la maïsiculture et de la création de l'espace protégé d'Arjuzanx, les effectifs hivernants augmentent pour atteindre 25 à 30 00 individus, voire 40 000 en 2018.

Les suivis et études

La Réserve naturelle d'Arjuzanx et, plus largement, les Landes de Gascogne, sont un territoire privilégié d'étude et de suivi scientifique permettant de mieux appréhender la phénologie de l'hivernage et de la migration des grues cendrées et ainsi de concourir à une meilleure connaissance de cette espèce.

Pour atteindre ces objectifs, la Réserve d'Arjuzanx a mis en œuvre, depuis plus de 15 ans, un programme d'étude portant sur les thèmes suivants :

  • le suivi des effectifs hivernants et migratoires grâce deux comptages hebdomadaires des grues utilisant la réserve ;
  • l'identification de l'origine des grues par la recherche d'oiseaux baguées et/ou équipés d'émetteurs ;
  • l'approche du comportement des grues en réalisant des relevés éthologiques sur des groupes de grues occupant différentes zones ;
  • le suivi annuel des pratiques culturales, sur une zone témoin de plus de 10 000 hectares ;
  • le suivi des réglementations agricoles et environnementales, veille juridique qui permet de mieux comprendre les règles qui s'appliquent dans le territoire d'étude.

Au plan local, la Réserve naturelle d'Arjuzanx est partenaire de "Grus gascogna" : une charte d’objectifs et d’engagement pour des actions concertées en faveur de la conservation des Grues cendrées signée entre de multiples acteurs ( Département des Landes et des Pyrénées-Atlantiques, Parc Naturel régional des Landes Gascogne, Fédération des Chasseurs des Landes, Chambre d'Agriculture des Landes, LPO Aquitaine, Réserves naturelles du Marais d'Orx et de Cousseau, ......)

La Réserve naturelle d'Arjuzanx est membre du Réseau Grue France et du groupe européen European Crane Working Group qui organise tous les 4 ans un colloque international sur les Grues cendrées.

Résultat des comptages de la saison 2022/2023
Date :Effectif :Date :Effectif :
25/01/202411 28730/11/20233 410
18/01/202414 36227/11/20236 638
15/01/202412 00423/11/20236 395
11/01/20246 61120/11/20231 545
08/01/20245 52416/11/2023317
04/01/20246 98313/11/2023193
02/01/20246 01509/11/2023472
28/12/20237 15306/11/2023358
21/12/20234 97702/11/2023181
14/12/20231 43123/10/2023247
11/12/20232 04219/10/2023102
07/12/20231 49417/10/2023~270
04/12/20233 36913/10/20235

Les observer

Afin de pouvoir admirer les grues, plusieurs possibilités s'offrent à vous : 

  • vous inscrire à l'une de nos visites guidées ;
  • aller, au lever du jour ou au coucher du soleil, à l'un de nos observatoires en accès libre ;
  • vous rendre dans les champs de maïs. Toutefois, pour ne pas les déranger pendant qu'elles se nourrissent, veuillez ne pas vous approcher trop près des groupes et ne surtout pas sortir de votre voiture. Les champs sont des propriétés privées, n'entrez pas dans les champs, ni dans les chemins ;
  • regarder la webcam installée sur le principal dortoir de la réserve  (voir les images en cliquant ici).